mercredi 15 mars 2017

Coup de coeur: exposition d'Aidan Salakhova à Namur


Guidés par Marie-Claire Toussaint, professeur d'histoire de l'art à l'Académie de Marche,  nous, ses élèves, avons eu la chance de visiter les différentes expositions qui ont lieu actuellement à Namur sur le thème :"les vices et les vertus".

Cet événement se déroule sur trois sites différents : le Musée des Arts et Métiers  présente les origines de ces concepts de vices et vertus depuis l'antiquité jusqu'à la fin du Moyen - âge,  le musée Félicie Rops confronte les représentations de Rops sur le sujet à celles de James Ensor,  et enfin, dans l'église Saint-Loup,  se tient une exposition organisée par le Service de la Culture de la Province de Namur et consacrée à la sculptrice contemporaine Aidan Salakhova.

She, 2016, marbre blanc de Carrare, 260 x 120 x 100 cm
Cette dernière visite à été pour moi un véritable coup de cœur. Dès l'entrée dans l'église sombre, sévère et  monumentale, propre aux constructions jésuites de l'époque baroque, on est saisi par la blancheur et la simplicité de deux sculptures très pures, aériennes,  qui s'offrent à nous. Deux voiles sculptés dans un marbre blanc de Carrare , de manière  si réaliste que, dans la pénombre de l'église,  on s'y laisserait prendre. Deux voiles dont on ne sait s'ils achèvent de tomber ou s'ils s'élèvent du sol.



Ces deux étoffes de marbre placées en enfilade masquent et dévoilent à la fois la représentation grandeur nature d'un  homme vêtu d'un simple drap, étendu sur le sol, les bras écartés, tout au fond  au milieu du chœur.

Comme une procession

"She" est une porte qui cache et conduit... vers "Love"

Approchons-nous de ce gisant singulier: cet homme est paisible, radieux. Il fait  face au Christ souffrant dressé sur la croix. C'est "Love"... L'amour humain face à l'amour divin, Eros face à Agape...


Love, 2015, marbre blanc de Carrare, 210 x 153 x 42 cm

Amour humain et amour divin, offerts tous les deux



Sur les côtés,  près des confessionnaux où tant de secrets ont été chuchotés,  des livres de marbre blancs et noirs, sans mot, sont posés sur des lutrins.

Tout, ici, est contraste...

Au sein des œuvres elles - mêmes, d'abord: contraste entre la fluidité de l'oeuvre, la souplesse du tissu représenté, et la matière dont elle est faite, ce marbre dur et froid.
Contraste entre la féminité de ces deux voiles, leur sensualité, et leur côté viril, dressés fièrement dans toute leur force.


Dressé, féminin et viril


Contrastes aussi entre ces œuvres et les lieux où elles sont installées: entre l'ombre de l'église,  les marbres sombres de ses colonnes, et la blancheur lumineuse des œuvres. Entre la masse de l'architecture baroque, sa rigidité,  et les plis sensuels des voiles, du corps étendu.  Entre ces livres muets et ces confessionnaux réceptacles de mots, d'histoires de vie.

Le tout mis en valeur par deux conteuses talentueuses qui nous ont amenés à poser sur ces oeuvres un regard plein de poésie et d' humour.

A voir absolument, si vous passez  à Namur !

En pratique:

L'événement se déroule jusqu'au 21 mai 2017. Plus d'infos sur:
http://www.vicesetvertus.be/

Pour découvrir Aidan Salakhova:

http://www.aidans.ru/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire